Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

PAR-DELA LES CLIVAGES DE L'OPPOSITION SENEGALAISE.

Posté par: Massamba ndiaye | Samedi 27 mai, 2017 06:05  | Consulté 264 fois  |  0 Réactions  |   

Par- delà les clivages de l’opposition sénégalaise.

 

Les élections législatives du 30 juillet 2017 peuvent constituer un  tournant majeur à la fois dans la vie politique et démocratique du pays de la Teranga.

Les configurations politiques commencent à se dessiner. L’opposition sénégalaise se mobilise en vue de combattre la politique du président Macky Sall et de sa coalition Benno Bokk Yakaar, qui à terme risque de bouleverser les fondements de la République,  d’un véritable Etat de droit et l’équilibre socio-économique du Sénégal.

Les principaux partis de l’opposition sont sur le point de former de larges coalitions politiques dans le but de maximiser leurs chances à l’issue de ces joutes électorales et ainsi de ravir la vedette à la mouvance présidentielle. Certes, il est vrai qu’un seul front uni de l’opposition devrait être de mise en vue d’affronter le pouvoir et ses réseaux de soutien opportuniste. Les leaders des partis de l’opposition sénégalaise ne se sont pas entendus pour des raisons diverses en vue de former une seule coalition politique. La profusion de coalitions politiques de l’opposition sénégalaise ne doit pas constituer un obstacle dans le dessein de gagner largement les élections législatives.

Pour ce faire, les leaders de l’opposition sénégalaise doivent se concerter davantage en vue de maximiser leurs chances de succès. Ainsi, partout où un leader de l’opposition est en mesure de battre le candidat de la majorité présidentielle, les autres leaders doivent le soutenir activement en faisant abstraction de leur ego parfois surdimensionné.

Par ailleurs, ils doivent taire leurs querelles stériles de leadership et s’entendre sur un futur programme politique afin de trouver une orientation politique différente de celle du président Macky Sall et plus soucieuse de valoriser nos potentialités humaines et économiques. Ce programme permettra entre autres de donner une autre dimension politique de la prochaine majorité parlementaire.

Cette dernière doit s’engager auprès du peuple en vue de la défense des intérêts exclusifs de la société sénégalaise loin des chapelles politiques. La dernière législature conduite par la majorité Benno Bokk Yakaar a fini d’étaler devant l’opinion publique les limites de nos représentants,  leur dévouement et leur loyauté envers le peuple sénégalais. Les députés de la majorité présidentielle Benno Bokk Yakaar ont tout fait pour qu’une assemblée nationale de qualité ne se matérialise pas dans la réalité. Ils n’ont eu pour mission machiavélique que de noyer le groupe parlementaire de l’opposition par des attaques et des manœuvres  perfides dans le dessein d’imposer la politique de notre président par défaut Macky Sall sans débat et sans concertation politique sur les enjeux majeurs de la vie en République.

Les leaders de l’opposition à travers leurs diverses coalitions ont l’obligation de s’entendre sur un futur programme de gestion  des affaires de la société afin que le peuple garde espoir sur la valeur morale de ses hommes politiques. C’est ici et maintenant qu’ils doivent se réunir en vue de dégager les grandes lignes de leur politique.

Le Sénégal est à un tournant important de sa vie politique. Les leçons politiques de ces dernières années de pouvoir du président maître Abdoulaye et du président de la Cour de Benno Bokk Yakaar indiquent clairement que les citoyens sénégalais attendent beaucoup de nos députés. Le peuple n'a que ses yeux pour pleurer et constater avec tristesse et colère que les députés de l’Assemblée nationale dans leur grande majorité ne sont mus que par des intérêts partisans au détriment de l’intérêt général.

Il appartient à la future majorité parlementaire de l’opposition de se préoccuper que de la défense des intérêts légitimes du contribuable sénégalais.

La prochaine législature doit être vécue  par les populations comme un moment de rupture de vieilles traditions partisanes orchestrées par le pouvoir en vue de museler toute contestation et de renouveau démocratique et social.

Au-delà de la dispersion en ordre de bataille des principaux partis de l’opposition sénégalaise, ils ne doivent pas perdre de vue que le peuple attend beaucoup de vous afin d’alléger considérablement ses souffrances  et de faire valoir une autre façon de gérer les affaires de la Cité loin de l’arrogance, du mépris et d’une certaine suffisance, d’une étroitesse de vue que rien ne sauraient justifier.

Il est impératif que les diverses coalitions de l’opposition s’entendent à l’issue des élections législatives pour former une majorité parlementaire  afin de revoir dans la clarté,  la justice, le sens de la responsabilité,  de l’esprit patriotique animé par la défense intrinsèque des intérêts du peuple sur les dossiers relatifs à nos ressources énergétiques à  l’instar de PETROTIM et les  accords ( TOTAL , le TER ) signés par ci et là par le président Macky Sall avec des firmes internationales qui veulent profiter de la faiblesse voire du manque de courage de nos autorités gouvernementales pour faire main basse sur nos ressources publiques.

 

massambandiaye2012@gmail.com

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 106159 fois 100 Articles 1275 Commentaires 8 Abonnés

Posts recents
DE LA RETENUE, MONSIEUR MACKY SALL, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
L\'AFFAIRE AMY COLLE DIENG OU LA MANIFESTATION D\'UNE CERTAINE HYPOCRISIE SÉNÉGALAISE.
LA REPUBLIQUE DECULOTTEE DANS LA CITE DE TOUBA.
LA PAGAILLE ELECTORALE DES AUTORITES DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.
QUESTIONS PRATIQUES SUR LE VOTE AU SENEGAL. 6 C\'EST QUOI UN DEPUTE DU PEUPLE ?
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.