Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

NON, MONSIEUR LE MAIRE BAMBA FALL !

Posté par: Massamba ndiaye | Dimanche 18 février, 2018 17:02  | Consulté 372 fois  |  0 Réactions  |   

Non , Monsieur le maire Bamba Fall.

 

Nous sommes tellement empêtrés dans une certaine hypocrisie sociale que tout semble possible au pays de la Teranga. La mort nous révèle trop souvent la face la plus hideuse de la société sénégalaise. Nos politiciens professionnels utilisent à bon escient les cérémonies funéraires pour dévoiler aux citoyens sénégalais leur propension légendaire à changer de posture et  à faire preuve de plus d’humanité alors qu’au même moment ils dirigent le pays dans l’opacité, la terreur, l’impunité de certaines autorités épinglées par les corps de contrôle de l’Etat  voire ourdissent même des complots afin de faire taire toute voix dissidente.

Le président de la République, monsieur Macky Sall est coutumier des faits. Il se pavane dans les moments de deuil chez des personnalités politiques en vue de témoigner de sa compassion. Mieux, s’il ne peut pas se déplacer pour diverses raisons, il ameute la République et ses thuriféraires les plus zélés qui sont passés maîtres  dans l’art de la flagornerie pour exécuter le baiser de Judas.

Le deuil au Sénégal n’est plus un moment de recueillement et de prière pour le défunt. Il sert de tribune pour beaucoup de nos compatriotes en vue d’étaler devant la foule leur puissance financière ou leur talent d’orateur sans la moindre retenue. Nos autorités publiques affectionnent ces moments de tristesse pour les familles éplorée pour en faire une tribune politique visant à mettre en relief les liens de fraternité, de partage entre les responsables des partis politiques.

Nous sommes très vite gagnés par l’émotion pour que les plus naïfs d’entre nous se jettent à force de discours de rapprochement dans les bras de leurs tortionnaires. Je pense que notre compatriote monsieur Bamba Fall, le maire de la Médina est tombé dans le piège de notre président par défaut, monsieur Macky Sall .

Je reste persuadé que le président de la République instrumentalise à dessein cette épreuve familiale de monsieur Bamba Fall pour essayer d’arrondir les angles au même moment où son procureur de la République,  monsieur Serigne Bassirou Gueye livre au tribunal le réquisitoire de la condamnation du maire de Dakar monsieur Khalifa Ababacar Sall. Cette situation ubuesque est indigne de la République.

Le président de la République,  monsieur Macky Sall est vraiment tombé dans le déshonneur en envoyant une forte délégation chez le maire de la Médina monsieur Bamba Fall alors qu’il a peu temps il était le bras armé de la direction du parti socialiste de monsieur Ousmane Tanor Dieng pour vous réduire en silence. Quoique vous puissiez penser de lui aujourd’hui, les faits d’armes de notre président – politicien monsieur Macky Sall sont encore vivaces dans notre mémoire collective. Les faits sont têtus.

Non, monsieur Bamba Fall. L’action politique du président Macky Sall ne témoigne pas de sa bonté. En effet,  il est en conflit permanent avec la vertu. Un homme bon voire vertueux ne peut pas se mettre de manquer d’élégance républicaine comme le président Macky Sall le fait  de manière ignoble et déloyale dans l’affaire politico-judiciaire du maire de Dakar, monsieur Khalifa Ababacar Sall.

Il est vrai que vous êtes un fils de la République et que le pays a besoin de l’effort de tous ses enfants pour construire son développement socio-économique en vue du bien être de l’ensemble du corps social. Toutefois, il existe une limite insurmontable à ce paradigme : le devoir de fidélité à un engagement citoyen de combattre l’injustice du pouvoir et in fine l’asservissement de la justice.

Nous partageons votre douleur en tant que simple compatriote loin de toute appartenance à une chapelle politique.  Le combat pour l’instauration et la défense de nos valeurs républicaines doit prendre le dessus sur tous ces moments inhérents à la vie humaine. Je ne vous connais que par le biais du paysage médiatique et j’estime encore et maintenant que votre combat contre le régime du président Macky Sall est légitime. Votre regretté oncle a sans doute souffert avec effroi de votre séjour en prison orchestré par le régime du président Macky Sall en cause de votre refus de vous soumettre au diktat du sécrétaire général du PS, monsieur Ousmane Tanor Dieng.

Mon analyse sur les travers du pouvoir transcende les personnes. Il ne s’agit pour moi en aucune façon d’attaques ad personam. Je m’engage uniquement que pour ce qui me semble être le meilleur pour le peuple sénégalais. C’est pour cette raison seulement que je vous interpelle dans ce sens afin que vous ne répondez pas à cet appel opportuniste des sirènes du pouvoir de monsieur Macky Sall, président de la République par devoir de mémoire et de fidélité.

Le combat citoyen contre le régime déloyal,  cupide, clanique du président Macky Sall,  faible voire incapable de défendre nos intérêts légitimes ou potentialités économiques devant la France, fossoyeur de nos valeurs doit être l’affaire de tous nos compatriotes soucieux de la dignité intrinsèque de la nation sénégalais n’en déplaise les flagorneurs attitrés du roi de la cour de Benno Bokk Yakaar.  Le jugement de l’histoire est dévastateur pour tout homme politique obnubilé par la recherche effrénée des délices du pouvoir.

Certes, vous êtes un homme libre. Cependant, cette liberté doit être mise au service exclusif de la  défense des valeurs de la République et des intérêts légitimes de l’ensemble du corps social sénégalais. Toute autre attitude relève de la duplicité, d’un manque de courage devant l’adversité voire de la lâcheté à se ranger derrière un homme ou un régime politique qui opprime de fait le peuple avec la complicité d’une certaine élite intellectuelle et de l’aristocratie maraboutique.

Même pour tout l’or du monde, vous ne devrez jamais accompagner le président de la République, monsieur Macky Sall en raison même de ce que subit actuellement le maire de Dakar, monsieur Khalifa Ababacar Sall par un besoin de vengeance et de lâcheté voire de la peur du pouvoir sur un homme qui a osé dire simplement non afin de préserver son désir d’autonomie et de liberté.

Maintenant, il est temps pour vous soit de continuer le combat pour la défense des valeurs de la République, soit de rejoindre les prairies marrons de la coalition Benno Bokk Yakaar avec son cortège de désillusions, de reniements et de trahison de la cause nationale. L’heure presse et il serait illusoire pour vous d’entretenir le flou en voulant jouer sur les deux fronts. Les citoyens sénégalais ne sont pas des demeurés.

Le changement, c’est maintenant aux côtés du peuple meurtri par une gouvernance perfide voire nauséabonde du président Macky Sall à mille lieux des valeurs républicaines et du socle de nos vertus sociétales

 

massambandiaye2012@gmail.com







 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 200678 fois 148 Articles 1430 Commentaires 9 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.