Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

NON, A MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.

Posté par: Massamba ndiaye | Vendredi 30 juin, 2017 14:06  | Consulté 533 fois  |  0 Réactions  |   

Non, à monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal.

 

Un président de la République n’a nullement le droit eu égard à son statut et au symbole qu’il incarne aux yeux de la nation d’utiliser un langage de chiffonnier pour s’adresser à ses compatriotes voire même ses adversaires politiques les plus critiques avec un air enfantin et moqueur.

Le président Macky Sall prend souvent de grands airs lorsqu’il se livre à un exercice de communication. Il ne rate aucune occasion pour se défouler sur l’opposition sénégalaise alors que l’essentiel se trouve ailleurs. Les citoyens sénégalais n’arrivent pas comprendre pourquoi le chef de l’Etat doit forcément attaquer de la sorte ses adversaires  dans le dessein de provoquer et de heurter notre représentation de l’action politique éloignée des invectives.

L’opposition a le droit de dénoncer une campagne électorale déguisée du président Macky Sall. Les différentes sorties du chef de l’Etat, un peu partout dans le pays à la veille des élections législatives, révèlent seulement la volonté manifeste de monsieur Macky Sall à occuper le terrain en multipliant des inaugurations dont il pouvait se passer.

En effet, c’est uniquement dans nos Républiques bananières  que le chef de l’exécutif procède à l’inauguration d’infrastructures. Il a le devoir de se faire représenter soit par le premier ministre ou un autre ministre dans l’attelage gouvernemental en fonction de la nature de l’infrastructure. Un président de la République qui travaille à temps plein pour le compte exclusif de la nation, ne doit pas gaspiller son temps précieux pour des détails dont il a le devoir de se passer en homme responsable, à moins qu’il ne passe sa présidence sous le signe de l’autosatisfaction voire de la glorification.

Notre homme a besoin de se rassurer, de tâter le pouls de l’opinion parce qu’en réalité il n’arrive pas à convaincre une grande partie de la population sur l’utilité, la pertinence de ses  politiques publiques et de leur impact significatif sur le vécu de la population sénégalaise . Au plus, il savoure les liesses populaires  comme une star de folklore.

L’image que le président Macky Sall révèle à la nation est celle d’un homme jouissif qui se contente de routes, ponts, un réseau solaire alors que la satisfaction des besoins vitaux des citoyens sénégalais ne sont pas réellement pris en considération par la politique gouvernementale et que les urgences sont partout dans le secteur de la santé,  l’école , un secteur privé national incapable de porter la croissance, les nombreux manquements à l’éthique et à la bonne gouvernance de ses proches collaborateurs, une justice inféodée etc...

Dites nous monsieur le président Macky Sall, pourquoi vos adversaires politiques vont se mettre à pleurer pour des inaugurations d’infrastructures ?  Vous savez mieux que nous que vous n’aimez pas plus que les autres le pays. Ils se réjouissent de tout nouveau bond dans la voie du progrès socio-économique.

L’objet de leur défiance à votre égard ne se situe pas sur le terrain des réalisations de votre gouvernement. Que votre premier ministre dresse un tableau reluisant de vos engagements et réalisations en vue de charmer un électorat très largement médusé sur votre capacité à changer le pays en profondeur dans tous les domaines et surtout dans celui de la bonne gouvernance, au respect de l’Etat de droit et son corollaire une justice libre et indépendante. Toute autre considération viserait seulement à éloigner les électeurs sur ces enjeux majeurs.

Les citoyens sénégalais ne sont pas dupes. Nous en avons vu d’autres. Vous suivez parfaitement la voie tracée par vos prédécesseurs à la tête de la République. Vous vous trompez de perspectives. L’enjeu réel des prochaines consultations électorales du 30 juillet 2017 n’est pas l’état de vos réalisations en matière d’infrastructures, mais plutôt la situation délétère de la 12 législature en termes de recul démocratique au sein de l’hémicycle et à l’incapacité de la coalition Benno Bokk Yakaar de faire avancer les dossiers utiles pour les citoyens. Il s’agira uniquement de se positionner soit pour le maintien d’un statu quo suicidaire sur le même mode de fonctionnement des députés, seulement animés par un esprit partisan et clanique au détriment de l’intérêt général , soit refonder la politique autrement en sanctionnant la majorité présidentielle et ainsi permettre à d’autres compatriotes d’insuffler un vent nouveau, progressiste et en rupture avec les vieilles méthodes monarchiques du président de la République.

 

massambandiaye2012@gmail.com

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 129242 fois 116 Articles 1287 Commentaires 9 Abonnés

Posts recents
LE NDIGUEL POLITIQUE : UNE QUESTION D\'ETHIQUE ?
A PROPOS D\'UNE LECTURE BIAISÉE DU MARABOUT SERIGNE BASS ABDOU KHADRE SUR LA SITUATION DU PAYS.
A PROPOS DES FACTURES D\'ELECTRICITE IMPAYEES DE LA COMMUNE DE TOUBA.
LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DE LA COMMISSION AD HOC DE L\'ASSEMBLEE NATIONALE.
QUESTIONS DE MORALE POLITIQUE.
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.