Violence chez les jeunes à Dakar : Une recherche-action lancée

  • Source: : Seneweb.com | Le 14 mai, 2017 à 00:05:33 | Lu 3790 fois | 10 Commentaires
content_image

Violence chez les jeunes à Dakar : Une recherche-action lancée

Face à l’exacerbation de la violence, notamment avec l’insécurité urbaine à Dakar, l’Institut africain de gestion urbaine (Iagu), avec l’appui technique et financier du Centre de recherche pour le développement international, a lancé le projet de recherche sur «la violence chez les jeunes à Dakar : contexte, facteurs et réponses». L’objectif est de produire des données qui «pourraient éclairer la prise de décision sur les questions relatives à la violence».

«La question de la sécurité et de la violence est un enjeu dans les villes africaines, notamment dans les villes sénégalaises. Nous allons faire des investigations sur la question de la violence chez les jeunes dans la région de Dakar», a indiqué le Dr Oumar Cissé, secrétaire exécutif de l’Institut africain de gestion urbaine.

«Nous espérons, à travers cette étude, produire des données rigoureuses et scientifiquement valides. Des données qui pourraient éclairer la prise de décision sur les questions relatives à la violence. Ces recherches impliquent les communautés, les associations, avec comme objectif de produire des informations fiables et des données probantes qui pourraient éclairer l’intervention aussi bien des décideurs centraux locaux que des organisations communautaires dans la prise en charge, la prévention et la gestion de la question de la violence chez les jeunes», fait-il savoir.

La représentante de l’ambassadeur du Canada au Sénégal a estimé, pour sa part, que ce projet aura des répercussions sur les collectivités de façon plus large. « Cette recherche ouvre les nouvelles voies de la prévention. Il vise un environnement sain et sécurisé pour les jeunes », a-t-elle indiqué. En effet, l’étude a l’objectif de fournir des données probantes aux décideurs publics, aux acteurs sociaux et aux jeunes (filles et garçons) qui permettront l’élaboration de politiques et programmes pour lutter efficacement contre l’exclusion des jeunes et leur engagement dans les situations de violences. Elle vise de façon spécifique la conduite d’un diagnostic critique des facteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, institutionnels et l’aménagement qui expliquent le phénomène d’exclusion et d’engagement des jeunes dans la violence.


Auteur: SenewebNews - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Mai, 2017 (06:00 AM) 0 FansN°: 1
c est le maquis qui secréte la violence
Arthur En Mai, 2017 (16:43 PM) 0 FansN°: 1
abdoulaye wade et son fils n' ont qu'à retourner l' argent vole aus senegalais. ce qui pourrait servir à creer des emplois aux jeunes.
As En Mai, 2017 (09:31 AM) 0 FansN°: 2
la violence des jeunes traduit un mal vivre à cause du chômage et de la drogue. Il faut donc commencer par combattre ces deux fléaux. Tout le monde doit y participer, du jeune adolescent à la personne du 3ème âge. on ne peut rien entreprendre sans sécurité et les jeunes ont besoin d'être rassurés et non découragés. espérons que cette enquête débouche sur des réponses pertinentes pour redonner espoir aux jeunes.
Anonyme En Mai, 2017 (12:09 PM) 0 FansN°: 3
Si vous Creez des emplois alors immediatement la violence diminue et tend vers 0. Cet argent consacre a cette etude est du gaspillage.

A Mediter : Envahissement Des  En Mai, 2017 (12:58 PM) 0 FansN°: 4
Le 25 juillet 2015, deux citoyens ont signalé à la police la présence de crottins en face du 22, rue Notre-Dame Est, près de la rue de la Gare à Victoriaville.



Une autre infraction de même nature serait survenue le 23 mai 2015 près du Caméléon au centre-ville de Victoriaville alors que, selon les policiers, le cavalier aurait refusé de nettoyer la chaussée.



Ce même jour, des policiers auraient constaté des excréments de chevaux à différents endroits sur le boulevard des Bois-Francs Sud, notamment en face du Vidéotron.



Devant tous ces présumés faits, une seule et même réponse de Jean Roy qui nie tout. «À chaque fois que je viens en ville, mon cheval peut déféquer à une dizaine ou une douzaine de reprises. J'ai toujours mes sacs à crottes. Je ramasse toujours au fur et à mesure et je les jette dans les poubelles qu'on retrouve partout. Si je manque de sacs, je vais au dépanneur. Ils sont gentils, ils me les donnent», a-t-il confié.
Anonyme En Mai, 2017 (13:11 PM) 0 FansN°: 5
violence, drogue, prostitution, enfant de rue, délinquance, bars et clandos, vol à la tire, vol à mains armées, incivisme: un cocktail explosif pour la jeunesse, une angoisse pour les familles
Anonyme En Mai, 2017 (22:44 PM) 0 FansN°: 6
Mauvaise interprétation des films.

Le manque de sensibilisation sur l'importance des Jeunes.

La non responsabilisation des jeunes.

Niiaaak soutoura thi parents yi envers eux et envers les jeunes thi deuk bi!

Que des fléaux. IL est difficile meme de les énumérer.

Le Sénégal peut disposer d'une croissance économique mais le développement économique n'est pas d'actualité pour le sénégal à cause de l'incivisme dans ce pays!

Anyway, Bonne chance :jumpy2:  :jumpy2:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :sunugaal: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com