Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LES VISITEURS DU PALAIS DE LA REPUBLIQUE.

Posté par: Massamba ndiaye | Mercredi 14 juin, 2017 21:06  | Consulté 331 fois  |  0 Réactions  |   

Les visiteurs du palais de la République.

 

Comme à l’accoutumée, l’idiot de la République  monsieur Moustapha Cissé Lô ne se prive pas de faire des déclarations renversantes dans le dessein de clouer au pilori un adversaire politique . Il ne mesure pas la portée de sa communication dans le cadre du dossier de surfacturation et de détournement de deniers publics à l'Assemblée nationale, révélé au grand jour par le député maître El Hadji Diouf.

Dans le but de décrédibiliser maître El hadji Diouf, monsieur Moustapha Cissé Lo surprend son monde en révélant à la nation les pratiques occultes et nocturnes du président de la République. Le simple fait que le député maître El Hadji Diouf ait des entrées et des sorties récurrentes au palais de la République peut surprendre dans la mesure où il a rompu avec la majorité présidentielle Benno Bokk Yakaar. Si tel est le cas, on ne peut que de se s’étonner de la tortuosité de nos politiciens qui ouvrent grandement leurs gueules pour dénoncer une certaine pratique du pouvoir afin d’amadouer le peuple alors qu’ils manœuvrent  en cachette avec le président de la République dans le dessein de bénéficier d’importantes retombées financières. Mais à qui on peut réellement croire entre ces deux personnages politiques aux saillies incendiaires ?

Toutefois, au-delà de ces échanges verbales de nos deux députés qui ne font que de noyer l’affaire, il y a lieu de s’interroger sur le comportement désobligeant du président Macky Sall, qui par ailleurs se permet de distribuer des enveloppes à ses visiteurs du soir, lui qui se proclame urbi et orbi comme le chantre de la gouvernance sobre et vertueuse. Mon œil !

Un président de la République n’a pas la vocation à donner des enveloppes en vue d’acheter voire de corrompre des citoyens sénégalais. C’est indigne de sa fonction. A travers ces actes répétés, dites nous monsieur Macky Sall qu’est ce que vous cherchez à prouver au peuple ? Votre générosité immense sur l’argent du contribuable au moment où des millions de sénégalais ont du mal à vivre de manière décente.

Dites nous encore monsieur le président Macky Sall qu’elle est cette méthode hideuse et mesquine  de donner des enveloppes à vos visiteurs du soir en présence de vos proches collaborateurs ? Si ce n’est que pour les humilier davantage afin  qu’ils vous soient redevables à jamais et qu’ils puissent se livrer à chanter vos louanges.

Dites nous encore qui a mis au parfum de l’existence de ces enveloppes au tonitruant député Moustapha Cissé Lô ? En voulant jeter le discrédit sur maître El Hadji Diouf en montrant son caractère versatile, monsieur Moustapha  Cissé Lô, le collaborateur de la première heure porte des accusations graves d’achat de conscience, de corruption et de népotisme au président Macky Sall.  

On ne peut pas qualifier autrement ces pratiques d’un autre âge que  de tentative de corruption passive.

Qui plus est monsieur Moustapha Cissé Lo traite le député El Hadji Diouf de maître – chanteur. Si ce dernier se livre à des chantages afin de toucher d’importantes sommes d’argent du président Macky Sall, il sied dans ce cadre de souligner que le chef de l’Etat n’est pas à la hauteur de ses responsabilités. De quoi le président de la République Macky Sall a-t-il peur pour faire l’objet de chantage de la part de certains politiciens professionnels qui le connaissent par ailleurs très bien pour avoir cheminé avec lui pendant de longues années ?

Dans un souci de diaboliser davantage maître El Hadji Diouf, le fou de la République Moustapha Cissé Lo égratigne au passage une certaine faiblesse du président Macky Sall devant des adversaires politiques coriaces qui n’ont que leur langue pour s’attaquer parfois de façon maladroite et indigne les autorités publiques. Monsieur Moustapha Cissé Lô doit absolument revoir sa manière de communiquer afin d’éviter de jeter l’opprobre sur le chef de l’Etat et de le disqualifier inexorablement devant le peuple sénégalais  

Le président Macky Sall doit absolument comprendre que les citoyens sénégalais ne l’ont pas élu pour qu’il perpétue le comportement désinvolte et légendaire de maître Abdoulaye Wade de distributeur automatique de billets d’argent. Il doit rompre avec cette pratique qui est en contradiction avec les valeurs de la République.

La République n’est pas une Cour pour que son chef se permette comme dans une foire de se livrer à des comportements inadmissibles et qui heurtent profondément les couches les plus vulnérables de la société. Ces gens du peuple que vont-ils  penser de ce système d’accaparement systématique de nos ressources publiques mis en place par nos politiciens professionnels depuis l’indépendance du pays ? Ils vont se sentir meurtris de voir le président de la République Macky Sall dilapider nos maigres deniers publics à des hommes et à des femmes que sont par ailleurs gracieusement entretenus par le contribuable sénégalais.

Ce énième dossier de malversations financières et de détournement de deniers publics doit pouvoir enfin ouvrir les yeux aux différents acteurs du département de la justice de prendre leurs responsabilités devant l’histoire et de faire respecter les lois et règlements de la République à tous les citoyens sénégalais indépendamment de leur statut social.

 

massambandiaye2012@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 106163 fois 100 Articles 1275 Commentaires 8 Abonnés

Posts recents
DE LA RETENUE, MONSIEUR MACKY SALL, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
L\'AFFAIRE AMY COLLE DIENG OU LA MANIFESTATION D\'UNE CERTAINE HYPOCRISIE SÉNÉGALAISE.
LA REPUBLIQUE DECULOTTEE DANS LA CITE DE TOUBA.
LA PAGAILLE ELECTORALE DES AUTORITES DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.
QUESTIONS PRATIQUES SUR LE VOTE AU SENEGAL. 6 C\'EST QUOI UN DEPUTE DU PEUPLE ?
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.