Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

AL AMINE : LES CONTOURS D'UN DISCOURS TENDANCIEUX.

Posté par: Massamba ndiaye | Samedi 25 mars, 2017 07:03  | Consulté 1063 fois  |  1 Réactions  |   

Al Amine : les contours d’un discours tendancieux.

 

« Ce que je vois venir si on ne l'arrête pas, le Sénégal sera en guerre civile. Si ce que nous redoutons tant survient, le pays sera sens dessus dessous. Il n’y aura plus de pouvoir encore moins de partis politiques. Les gens s’entretueront. Vous êtes tous des sénégalais. Il faut mettre fin aux querelles et invectives ». Propos de Serigne Abdou Aziz Sy / Le Quotidien.

 

Ces propos sous forme de dernières recommandations du regretté Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy que Dieu lui couvre de sa miséricorde infinie, rapportés par le nouveau khalife général des Tidianes Al Amine à l’occasion de la présentation des condoléances du représentant du roi Mohamed 6, doivent être lues et entendues autrement.

En effet, les germes d’une tension sociale extrême  sont bien présentes au Sénégal. Il suffit juste que la situation délétère du pays s’accentue pour qu’un chaos indescriptible ne se propage. Toutefois, le locuteur du discours est bel et bien Serigne Abdou Aziz Sy. Cette sortie médiatique nous amène à nous poser les questions les suivantes :  A quelles fins ? Les raisons du discours ? Son utilité voire son opportunité ? Pour quelles raisons, l’ancien porte parole des Tidianes n’avait pas jugé utile auparavant de  porter à l’attention des citoyens sénégalais les dernières  recommandations d’Al Maktoum ? Le mystère demeure. Seul Al Amine peut lever le coin du voile de son mutisme parce qu’il avait connaissance des volontés de Cheikh Ahmed Tidiane.

Tenir ces propos à la suite du rappel à Dieu de Serigne Cheikh n’est  pas opportun. Car, ils ne permettent pas à ce moment de deuil de saisir la quintessence de ces recommandations. Les fidèles sont dans le recueillement et le souvenir d’une vie intense, qui a marqué le pays dans plusieurs domaines. Serigne Cheikh avait le don de captiver les masses et ses discours faisaient souvent référence à notre devoir de réflexion.

Beaucoup de marabouts nous ont habitué à ce genre de discours alarmistes qui font froid au dos. Si Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine milite sincèrement pour  la fin des querelles entre le pouvoir de Macky Sall et l’opposition, il doit s’y prendre autrement. Il a le devoir de situer en toute honnêteté  les responsabilités de part et d’autre dans cette guéguerre qui oppose le camp du pouvoir et les autres partis de l’opposition. Je crois sincèrement qu’il est dans la surenchère et que les causes d’une éventuelle guerre civile au Sénégal sont ailleurs dans le chef même de l’inertie de la classe maraboutique du pays. Je lui laisse la paternité de ces propos.

Le dialogue politique que vous prônez, est rompu de fait par le régime de Macky Sall qui essaie de réduire au silence les citoyens sénégalais et qui instrumentalise les dossiers judiciaires des opposants. C’est ce discours que vous devriez adresser à qui de droit son Excellence le président Macky Sall. Ces rappel à l’ordre, au respect de sa parole, à l’égalité devant la justice sont salutaires pour le pays. Nous sommes tous d’avis que les invectives n'ont pas leur place dans le champ politique et qu’elles doivent être bannies par tous les acteurs politiques.

Par contre, le fait de  critiquer l’action du gouvernement ou le manque de vision d’un programme alternatif de l’opposition n’a rien à voir avec des attaques ad personam. L’opposition sénégalaise est dans son rôle de critiquer la gestion partisane du président Macky Sall. Elle n’a pas intérêt à rester dans l’expectative en suivant vos vœux qui sont bénéfiques pour le pouvoir et doit davantage occuper le terrain afin de faire entendre sa voix et son projet de société. Le dialogue politique ne saurait en aucune façon se réduire à une unité nationale de circonstances. Sinon, il y a aucune raison d'organiser des élections démocratiques. Tout au plus, les acteurs politiques doivent se concerter sur des questions d’intérêt général comme le fichier électoral, la modification de la constitution, les questions de sécurité publique et de défense nationale afin de trouver un large consensus. Nommer les choses telles qu’elles sont permet entre autres d’appréhender le réel, de fournir une connaissance objective de ces phénomènes et in fine produire les conditions d’une manifestation de la vérité aux citoyens sénégalais. Que les citoyens sénégalais ne s’y trompent pas, en réalité le discours de Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine a pour finalité d’une part de réconforter le régime du  président Macky Sall  dans sa mission, de lui témoigner de sa gratitude sur les travaux de réhabilitation des cités religieuses et d’autre par un appel du pied pour qu’il desserre l’étau sur l’opposition. Dans tous les cas de figure, ce sont les citoyens sénégalais qui seront les grands perdants de ces combines et compromissions de toutes sortes. Le seul discours qui vaille, est celui de la droiture, de l’égalité des citoyens sénégalais devant la justice et le respect des valeurs de la République. Tout autre discours est superfétatoire et très éloigné des réalités du simple citoyen.

La classe maraboutique nous administre tous les jours les preuves de la soumission du pouvoir judiciaire au président de la République. En effet, lorsqu’un de leurs importants talibés ( Karim Meissa Wade, Khalifa Ababacar Sall , Samuel Sarr etc…..)  est mis en cause par la justice, l’élite maraboutique demande au chef de l’Etat de le libérer purement et simplement. Dans votre esprit, le président de la République a le pouvoir et le droit de sortir qui il veut des liens de la détention nonobstant ses délits voire ses crimes.

La guerre civile que vous redoutez par-dessus tout au Sénégal ne sera pas le fait de l'animosité entre les partis politiques. Les politiciens sénégalais se connaissent parfaitement et défendent pratiquement les mêmes valeurs une fois au pouvoir. Les citoyens sénégalais ne les suivront jamais dans cette voie. Ils essaient pour l’essentiel d’entre eux de duper le peuple.

Par contre, lorsqu’ils s’apercevront immanquablement que les marabouts ne défendent plus les valeurs de justice, d’égalité des citoyens devant la loi et qu’ils réservent un accueil chaleureux et en grande pompe à des autorités qui pillent honteusement nos deniers publics et qui sont adeptes de la corruption généralisée, la concussion, le népotisme, ils mettront à nu votre pouvoir sur leurs consciences. C'est là véritablement les dangers d’une révolte populaire au Sénégal.

Lorsqu’ils oseront comprendre également  que la plupart des marabouts  aiment  voire désirent par-dessus tout les mêmes choses que les gens du bas peuple ou plus même : argent, femmes, voitures de luxe, maisons, des connaissances utiles dans le milieu des affaires, le soutien indéfectible des politiciens professionnels, des serviteurs à volonté  et qu’ils sont déterminés à préserver leurs avantages tout  tant continuant à exploiter les talibés, les citoyens sénégalais se révolteront contre cette injustice de l’aristocratie maraboutique.

A partir de ce moment fatidique, ils comprendront que la renommée du  nom de vos ancêtres ne suffit pas seulement de faire de la classe maraboutique des modèles de droiture. Les sénégalais vous vouent un respect sincère uniquement par considération à vos illustres prédécesseurs. Lorsqu’ils accepteront de constater que vous n’êtes pas totalement différents d’eux et qu’il existe parmi les simples gens du peuple, des hommes et des femmes plus respectueux de nos valeurs religieuses et qui refusent de se compromettre avec les forces du mal afin de ne pas salir leur réputation  et celle de leurs familles, le mythe de la sainteté exclusive des marabouts va être remis en question.

Le mal profond du pays est le fait de cette classe maraboutique qui n’ose pas dire la vérité à nos autorités politiques et qui accepte que l’injustice sociale soit érigée comme mode de fonctionnement de la République. Les citoyens sénégalais doivent prendre leur destin en main et refuser de suivre aveuglément comme des bêtes de somme des marabouts qui  tiennent énormément à leurs bonnes conditions d'existence  indépendamment de la défense des valeurs de justice, de l'héritage de nos illustres guides spirituels, d’éthique, d’égalité des citoyens sur nos ressources publiques et de la misère d’une importante partie de la population.

 

massambandiaye2012@gmai.com

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Avril, 2017 (09:34 AM) 0 FansN°:1
1234

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 107050 fois 101 Articles 1275 Commentaires 8 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.