Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LE SERMENT D'ALLEGEANCE OPPORTUNISTE DU COMMUNICATEUR TRADITIONNEL KHADIM SAMB.

Posté par: Massamba ndiaye | Lundi 03 avril, 2017 21:04  | Consulté 510 fois  |  0 Réactions  |   

Le serment d’allégeance opportuniste du communicateur traditionnel Khadim Samb.

 

Décidément au pays de la Teranga , tous les moyens sont bons pour s'offrir une place au soleil sur le dos du contribuable. Beaucoup de personnalités politiques ou culturelles font preuve  d'ingéniosité pour créer et animer des mouvements à couper le souffle dans le but de courtiser le président de la République Macky Sall. Le dernier mouvement de soutien politique est l’œuvre du communicateur  traditionnel Khadim Samb.

Cet homme veut incarner l’image d’un serviteur de la société. Il compte jouer le rôle de transmetteur de nos valeurs culturelles. Grâce à une certaine aura acquise par le biais de la Radio dans une société en manque de repères et qui exalte la frivolité et le divertissement comme modes de fonctionnement et de prestige sociales,  monsieur Khadim Samb a su se faire un nom auprès de ses auditeurs et auditrices de la bande Fm. C’est ce nom qu’il veut coûte que coûte monnayer afin de rentrer dans le réseau des souteneurs opportunistes sans foi ni loi du notre président par défaut  Macky Sall.

D’ailleurs en portant sur les fonds baptismaux son mouvement «  Leungo » à Diourbel, son activisme n’est pas tombé dans  les oreilles d’un sourd. Le président Macky Sall veut engranger le maximum de mouvements de soutien. Le communicateur traditionnel Khadim Samb a su mobiliser durant 3 jours de festivités au cœur du Baol grâce à la bonne volonté du gouvernement et de Marième Faye Sall, l'épouse du chef de l’Etat. Les autorités de la République distribuent comme des bonbons nos deniers publics à des activistes politiques dans le but de massifier la mouvance présidentielle au détriment de l’intérêt général et des principes d’éthique et de responsabilité. Monsieur Khadim Samb peut se frotter les mains car je suis persuadé que le locataire du palais présidentiel a été généreux avec l’argent du contribuable dans le dessein d’honorer un allié de la dernière heure.

A la suite de son discours de remerciement aux autorités de la République, le communicateur traditionnel Khadim Samb compte aller à la rencontre des citoyens sénégalais afin de leur vendre et/ou  expliquer les contours du Plan Sénégal Émergent « révolutionnaire pour le développement et inclusif ». On est où là ? De quelles compétences monsieur Khadim Samb peut-il faire prévaloir pour expliquer les mécanismes du Plan Sénégal Émergent ? Je ne dénie pas à monsieur Khadim Samb le droit de se prononcer sur les affaires du pays. Toutefois, il faut au moins disposer d’une certaine connaissance en matière économique et financière pour aborder des questions techniques. Même les ministres de son Excellence Macky Sall s’en mêlent les pinceaux pour essayer de convaincre les sénégalais de la pertinence du PSE.

Monsieur Khadim Samb n’est pas l’homme le plus indiqué pour parler de la vision économique du président Macky Sall. Il ne doit pas inverser les rôles dans le dessein de faire l'intéressant alors qu’il sait au plus profond de lui-même qu’il ne maîtrise pas ce sujet délicat et qui n’est pas à la portée réelle de beaucoup de sénégalais. Est ce que ce monsieur qui veut entrer dans la cour des grands, saisit bien l’adjectif « inclusif » ? A-t-il entendu à longueur de journée  les autorités de la République en commençant par le président Macky nous le  rabâchaient  comme une litanie  pour qu’il se  permette d’en  faire de même ?  Il est même devenu le slogan creux de la gouvernance sobre et vertueuse du chef de l'Etat.

Monsieur Khadim Samb , il ne faut pas prendre les sénégalais pour des demeurés pour essayer de heurter nos consciences. Vous n’êtes pas du tout qualité pour cet exercice de communication. Que vous vendez votre honneur et votre dignité pour prêter un serment d’allégeance au président ne vous autorise pas à heurter notre intelligence ? Au plus, dans notre système traditionnel voire religieux, on est censé prêter un serment d’allégeance à une autorité qui incarne le respect, le sens du devoir, la loyauté, la responsabilité, l'éthique et la probité morale. Votre mentor d'aujourd'hui le président Macky Sall n'est pas un honnête homme pour que vous acceptiez de renoncer à votre dignité humaine pour l'accompagner dans sa gestion clanique du pouvoir.

A travers cet acte de soumission perfide,  vous avez choisi le camp de ceux qui instrumentalisent la justice et qui pensent à tort que les sénégalais qui ne sont pas avec le pouvoir et qui ne partagent pas leur vision sectaire du pays doivent être combattus deloyalement. Vous n’avez que faire de l'égalité des citoyens devant la loi, d'une justice sociale distributive efficiente et équitable. Vous avez compris parfaitement le système d’accaparement systématique de nos ressources publiques mis en place par les politiciens professionnels du Sénégal en créant votre mouvement de soutien politique " Leungo " en vue des prochaines échéances électorales. 

Votre comité de soutien est juste un moyen pour pouvoir bénéficier indûment de nos ressources publiques. Vous utilisez de pauvres gens afin de monnayer votre soumission abjecte. Les membres du mouvement « Leungo » ont accepté de jouer le jeu et de se laisser berner par le communicateur traditionnel pour quelques avantages pécuniaires. Monsieur Khadim Samb compte utiliser les adhérents de son mouvement pour marchander le prix de son ralliement à la mouvance présidentielle. Ces hommes qui le suivent comme des désespérés, veulent par-dessus tout pouvoir s'offrir des moments de détente autour d’un bon repas afin d’oublier leurs misérables conditions de vie. Monsieur Khadim Samb comme beaucoup de marchands d’illusion exploitent la misères des pauvres gens et leur naïveté irresponsable et légendaire pour profiter de manière éhontée de nos ressources publiques  avec la complicité des autorités de la République qui ne cessent de trahir les aspirations du peuple sénégalais.

Quelles valeurs de probité morale, d’éthique, de responsabilité , d'engagement citoyen, le communicateur traditionnel Khadim Samb peut proposer comme modèles de vertu, de devoir et d'abnégation à la jeunesse sénégalaise pour un homme qui se glorifie d’être un passeur de relais entre la génération actuelle et nos illustres prédécesseurs ? Son geste purement opportuniste et qui emprunte les sentiers sinueux de nos politiciens professionnels trahit immanquablement son statut de communicateur traditionnel. Au fait, c’est quoi au juste un communicateur traditionnel dans une société sécularisée ? Ce terme tant galvaudé par des artistes sénégalais, ne sied point avec la situation socio-culturelle du pays. Le Sénégal n’est plus une royaume où  les rois disposaient d’une cour et un maître de cérémonie attitré chargé de déclamer ses vœux et injections urbi et orbi à ses sujets.

Toutefois, si monsieur Khadim Samb veut jouer ce rôle auprès du président Macky Sall, il doit s’y prendre autrement et doit cesser d’utiliser son mouvement « Leungo » pour faire du tapage médiatique à outrance alors que lui-même ne représente rien du tout pour le commun des sénégalais. A force de se dévoiler de cette  façon hideuse contraire à la dignité humaine et au sens de l’honneur , vous risquez de  jeter le discrédit sur votre  propre compte pour quelques strapontins que l’on se garde bien de laisser à la postérité. Le Sénégal a le devoir de se passer des hommes de la trempe du communicateur traditionnel Khadim Samb qui concourent à mettre en relief des contre valeurs telles que le larbinisme, l'indignité, la paresse comme modèles de réussite sociale.          

 

mmassambandiaye2012@gmail,com

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 129071 fois 116 Articles 1286 Commentaires 9 Abonnés

Posts recents
LE NDIGUEL POLITIQUE : UNE QUESTION D\'ETHIQUE ?
A PROPOS D\'UNE LECTURE BIAISÉE DU MARABOUT SERIGNE BASS ABDOU KHADRE SUR LA SITUATION DU PAYS.
A PROPOS DES FACTURES D\'ELECTRICITE IMPAYEES DE LA COMMUNE DE TOUBA.
LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DE LA COMMISSION AD HOC DE L\'ASSEMBLEE NATIONALE.
QUESTIONS DE MORALE POLITIQUE.
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.