Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

ENTRE ENRACINEMENT ET OUVERTURE : DES PRÉCISIONS SUR LES DITS DE SON EXCELLENCE MACKY SALL, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU SENEGAL.

Posté par: Massamba ndiaye | Samedi 31 décembre, 2016 15:12  | Consulté 377 fois  |  0 Réactions  |   

Entre enracinement et ouverture : des précisions sur les dits de son Excellence Macky Sall, président de la République du Sénégal.

 

« Notre pays n’est pas conservateur, il a ses valeurs. Le président Léopold Sédar Senghor l’a théorisé au lendemain de l’indépendance : enracinement et ouverture. Il ne faut pas perdre notre identité,  mais cela ne signifie pas que nous ne voulons pas évoluer, loin s’en faut. Cela se passe au Sénégal comme partout ailleurs dans le monde : les mentalités évoluent, les jeunes s’imprègnent d’autres cultures. L’essentiel est que cela s’effectue progressivement , sans heurts ». Macky Sall , in Jeune Afrique du 28 Décembre 2016.

 

A chacune de ses sorties médiatiques , le président Macky Sall n'arrête pas de surprendre son monde. Il est maître dans l’art de confondre par mégarde, légèreté ou par ignorance des notions complexes  totalement différentes ou parfois même similaires. Que faut il comprendre lorsqu’il assène de façon péremptoire cette sentence : « Notre pays n’est pas conservateur , mais il a ses valeurs ». Le président Macky Sall semble opposer dans cette assertion les notions de valeurs et de conservatisme. A y regarder de plus près , il s'emmêle les pinceaux.

Une société conservatrice est une société humaine qui tient intrinsèquement à la sauvegarde de ses valeurs culturelles , morales voire religieuses. La société sénégalaise est fragmentée en différentes groupes linguistiques. Chacun de ces groupes véhicule et transmet à l’ensemble de son corps social ses manières d’agir, de penser, de voir le réel et les rapports sociaux. Ces modalités de fonctionnement s'opèrent partout de façon tacite ou explicite et sont très souvent sous le contrôle de certains membres influents de la communauté et qui sont par ailleurs chargés de leur application. Il suffit juste de regarder à quel point les différents groupes ethniques conservent la perpétuation du legs des  ancêtres. Les modalités pratiques de la sauvegarde de ces liens culturels peuvent différer d’un groupe à un autre. Toutefois, l’ensemble du corps social sénégalais tient profondément à ses racines et à son héritage familial, culturel et religieux.

Le président Macky Sall feint d’ignorer que les valeurs s'accommodent parfaitement avec un certain conservatisme. Pour ma part, le Sénégal est un pays foncièrement ancré sur des valeurs traditionnelles qui font sa spécificité . Toutes les sociétés humaines par nature sont conservatrices. Elles participent toutes à un moment donné de leur histoire et sur un territoire précis et délimité  à un certain effort d'homogénéisation des pratiques culturelles et des rapports sociaux pouvant permettre un vivre ensemble harmonieux et apaisé. Même les sociétés occidentales, qui pour l’essentiel aujourd’hui , sont devenues progressistes par un renouveau et un changement manifeste dans la hiérarchisation des valeurs, restent encore imprégnées de fortes valeurs traditionnelles , issues de l’héritage de plusieurs générations d'individus.

Le président poète Léopold Sédar Senghor a certes théorisé au lendemain des indépendances africaines sur les rapports à la fois féconds et conflictuels entre l'enracinement et l’ouverture en rapport à une société humaine d’une part et d’autre part à ses valeurs intrinsèques. Le président poète Léopold Sédar Senghor a beaucoup mis en valeur dans ses différents écrits intitulés " Libertés " sur la nécessité de promouvoir le dialogue des civilisations , le rendez vous du donner et du recevoir. C’est justement ce que son Excellence le président Macky Sall ne tient pas compte dans sa réflexion,  c’est que cette interaction n’est possible voire souhaitable qu’à la seule condition de disposer d’une culture, des valeurs foncièrement ancrées dans un système de référence admis et validé grâce à  un usage continu par  l’ensemble du corps social d’une communauté humaine donnée. On ne peut s'ouvrir aux autres qu’en disposant d’un arsenal de valeurs pouvant même permettre un dialogue voire un échange culturel.

N’importe quelle structure humaine, même qui à première vue est insignifiante eu égard à  nos préjugés , est porteuse d’un corpus de significations, de valeurs, de déterminismes qui jalonnent son histoire. Toutes les sociétés humaines qui entrent en contact avec d’autres univers culturels se trouvent parfois bouleversées et  en conflit permanent. On ne sort jamais indemne d’une rencontre avec une autre culture. Des entrelacs incessants entre ouverture, repli, partage, égoïsme  sont le  lot  de ces rencontres. Le repli culturel n’est plus possible aujourd’hui dans un monde globalisé où il n’y a presque plus de barrières pouvant empêcher la rencontres entre  les différentes communautés humaines.

Cette ouverture sur le monde et sur les autres communautés humaines est une chance pour progresser, se développer voire de bénéficier  par voie de conséquence d'opportunités permettant d'endiguer la pauvreté de masse qui frappe continuellement certaines catégories de citoyens sénégalais. L’ouverture au monde moderne et à ses progrès multiples ne signifie nullement la perte de notre culture, du legs de nos ancêtres. Des pays beaucoup plus avancés et développés à l’instar du Japon , de la Chine, de l’Inde, de certaines autres monarchies du moyen Orient, bien ancrés sur ces phénomènes de la mondialisation , demeurent encore profondément  enracinés sur des civilisations millénaires.

Par ailleurs , il suffit juste d’être un observateur à la fois attentif et objectif pour voir comment la France qui est au demeurant votre référence en matière de République est confronté à une lutte permanente ces dernières années  pour la préservation de ses valeurs nationales. Les manifestations organisées partout en France par le mouvement « mariage pour tous » ont fini de mettre la lumière sur les clivages qui risquent de faire exploser l’équilibre du pays de Marianne.

A travers cet exemple récent, nous constatons que la droite traditionnelle fortement enracinée sur les valeurs du terroir, de son histoire riche, de sa mémoire collective, de son attachement aux valeurs familiales mène le combat contre les courants de gauche plus progressistes, qui ne retiennent pour l’essentiel de l’histoire de la France que ses valeurs républicaines tant galvaudées : liberté, égalité , fraternité. La France est une nation moderne, très développée tient à préserver ses valeurs traditionnelles  qui font la fierté d’une grande majorité de sa population.

Son excellence Macky Sall semble désarmé et incapable de mener une politique culturelle ancrée sur notre histoire commune, nos traditions pour s'opposer à ce modèle d'homogénéisation culturelle conduite et imposée par l’Occident comme étant le seul capable de conduire les sociétés vers la voie du progrès. Dire comme le président Macky Sall que : « les mentalités évoluent , les jeunes s’imprègnent d’autres cultures » n'explique rien et qu’il s’agit simplement d'un constat. Nous vivons dans une ère numérique qui relie des individus, des pays, des mentalités autres. Cette hyperconnexion  permet entre autres aux jeunes du monde entier de se connaître , de découvrir d’autres cultures , différentes modalités d’appréhender le réel et la vision du monde. Le président Macky Sall , même si  l’exercice de l'interview  est délicat pour bien cerner les problèmes , il lui revient , tout de même de choisir les bons termes pour clarifier certaines situations , qui à première vue , peuvent paraître confuses.

Le président Macky Sall admet que : « L’essentiel est que cela ( l'évolution des mentalités) s’effectue progressivement, sans heurts ». A l'entendre, on a le pressentiment qu’il est sur la voie de promouvoir un nouveau type de sénégalais tourné vers la modernité avec des droits nouveaux défendus par les progressistes, les libéraux du monde entier et de nouvelles valeurs axées sur la réussite , le bien être personnel, la liberté  dans son acception négative qui consiste à ne pas être entravé dans ses choix par d’autres. Je dois dire à son Excellence le président Macky Sall que cette orientation politique risque de détruire les fondements de la société sénégalaise. Il est par ailleurs urgent de promouvoir les valeurs traditionnelles familiales. L'autorité doit être au cœur de l’éducation de nos enfants. Le Sénégal émergent que vous souhaitez voir le jour ne se fera que par la revitalisation de notre culture, nos traditions et l’héritage de nos guides spirituels.

La République doit s’appuyer sur la famille, qui est le premier niveau de socialisation pour retrouver nos valeurs. Elle ne doit pas avoir pour objectif de soustraire les enfants de l'emprise familiale comme le philosophe grec Platon dans son ouvrage majeur « La République » pour les formater autrement selon le modèle laïc républicain. Elle doit permettre à ses enfants de recevoir solidairement avec les générations passées des valeurs éthiques, religieuses permettant de trouver sa place dans un monde sécularisé. Le président Macky Sall semble croire naïvement que cette évolution des mentalités peut se faire sans douleur et sans confrontation. Si nous ne prenons pas garde de la promotion du modèle occidental de réussite et de progrès social conduite par insouciance voire irresponsabilité par nos autorités publiques et par leurs relais dans les médias privés et publics,  notre pays le Sénégal  court droit  vers la déliquescence de ses valeurs et à la déchéance morale. Il suffit juste de regarder nos programmes télévisuels pour constater avec effroi la maniere dont  des opérateurs économiques sous l’œil complaisant de nos autorités sont entrain de faire la propagande de la culture occidentale au cœur même de nos foyers au détriment de notre culture et de ses fondements idéologiques.

Dans nos milieux urbains, l'assimilation à la culture occidentale est entrain de prendre tranquillement le dessus sur notre identité sénégalaise. Toutefois, nous trouvons des bastions de résistance culturelle dans le Sénégal des profondeurs, moins peuplé et plus traditionaliste pour contrer l'avancée de la domination occidentale sur nos valeurs ancestrales. Mais jusqu'à quand cette résistance culturelle  peut continuer à faire face  à  l'avancée de la domination occidentale sur nos valeurs traditionnelles  à cause de la démission et du renoncement des autorités à defendre et à faire la promotion de notre identité et de  nos valeurs à la nouvelle génération de sénégalais? 

Par ailleurs, il est également étonnant de constater que nos acteurs culturels et les guides spirituels ne montent pas au créneau pour dénoncer cette politique d'agression , qui à  terme va bouleverser les rapports sociaux. Il est primordial pour les chefs de famille de mener auprès des jeunes une campagne de sensibilisation sur certains méfaits de la mondialisation sur nos coutumes et traditions. L’heure est à la responsabilisation si toutefois nous souhaitons et voulons pérenniser l’héritage de nos aïeuls pour les jeunes d’aujourd’hui et les générations futures.

Pendant la seconde guerre mondiale, la France sous domination allemande s’était ralliée à  son bourreau par une certaine peur de la mort, des sévices et des humiliations , Simone Veil une militante pacifiste, prit l’engagement ferme d’être aux côtés de la France libre à Londres en écrivant un ouvrage majeur « L’enracinement » d’une portée à la fois philosophique et patriotique pour défendre les valeurs de la France malgré son asservissement par l'Allemagne hitlérienne.

 Nos cultures, notre corps linguistique et ethnique, notre vécu, notre histoire, notre mémoire collective , le legs de nos ancêtres sont au cœur de nos vies et qui font que nous demeurons sénégalais . Nous ne devons pas perdre de vue cet aspect de notre identité, qui fait notre fierté et qui participe à notre rayonnement dans le concert des nations du monde moderne.

A travers cet interview accordé par Jeune Afrique, son Excellence Macky Sall tient un discours plein de nuances afin de réciter et de faire passer à dessein et subrepticement la leçon idéologique de ses maîtres occidentaux .


 

massambandiaye2012@gmail.com

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 115688 fois 105 Articles 1277 Commentaires 8 Abonnés

Posts recents
UNE FAMILLE ENCOMBRANTE AU COEUR DE LA REPUBLIQUE.
LA PAROLE FETIDE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, MONSIEUR MACKY SALL.
A PROPOS DE MONSIEUR ASSANE DIOUF ET DE NOUS AUTRES.
A PROPOS DES ACTIVISTES DU MOUVEMENT Y\'EN A MARRE.
OUI, MAITRE EL HADJI OMAR YOUM, VOUS AVEZ RAISON D\'AVOIR PEUR POUR LE PAYS DE LA TERANGA.
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.