Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

COMMENTAIRE SUR LES PROPOS DE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.

Posté par: Massamba ndiaye | Jeudi 29 décembre, 2016 12:12  | Consulté 334 fois  |  1 Réactions  |   

Commentaire sur les propos de monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal.

 

« Le plus difficile est de faire évoluer les mentalités. Un certain nombre d’acteurs ne croient toujours pas aux vertus du travail. Je sais que c’est un combat de longue haleine. Je me heurte à des résistances réelles, y compris dans ma famille politique. Nous voulons rattraper notre retard et nous voulons l’émergence, il nous faut travailler plus que les autres ». Macky Sall,  in Jeune Afrique du 28 Décembre 2016.

 

Je me demande souvent si le président de la République, son Excellence Macky Sall écoute attentivement ses conseillers en communication avant de rencontrer les médias nationaux et internationaux. C’est une situation vraiment regrettable pour le chef de l’Etat qui paie des personnalités dont il n’a en apparence pas besoin de leurs conseils précieux. Il est probable que le président Macky Sall souhaite seulement se conformer à la tradition républicaine de se doter de conseillers dans l'architecture institutionnelle, mais en réalité agit en solo et n’a que faire de leurs remarques ou orientations stratégiques. Les propos du président Macky Sall sont lourds de sens pour le peuple, meurtri par ses multiples reniements. Un président de la République ne peut pas dire ça  et ne doit en aucune manière parler de cette façon si  frivole, très éloignée de la réalité et singulièrement méprisante pour ses concitoyens. Je me demande encore dans quel pays le président Sall vit. Bien à l’abri dans son palais douillet, loin des souffrances et de  la bravoure des sénégalais qui tentent quotidiennement de façon honnête à gagner leur vie.

Les citoyens sénégalais , qui de partout , dans les villes comme dans les campagnes se lèvent aux premières lueurs matinales pour vaquer à leurs occupations en espérant souvent difficilement venir à bout de leur détresse : entretenir dignement leur famille, vont se sentir méprisés par le chef de l’Etat. Vous n’êtes pas du tout moralement qualifié pour nous sermonner sur les vertus du travail. Les citoyens sénégalais dans leur grande majorité ne font que travailler, dans un pays de trous à rats où tout manque. Il faut sortir encore une fois du palais présidentiel comme mesurer à quel point la plus grande partie de la population n’attende rien de vous. Il vous suffit seulement de sillonner par exemple les marchés de la banlieue dakaroise et du centre ville pour vous apercevoir de la dure labeur des marchands ambulants, qui parcourent des kilomètres dans le seul espoir de vendre quelques marchandises. Beaucoup d’entre eux quittent très tôt la banlieue, en s’acquittant de la taxe journalière perçue par les autorités afin de pouvoir écouler leurs produits. Ces jeunes sénégalais ne vous demandent pas leur pitance quotidienne . Souvent même, ils sont régulièrement harcelés et pourchassés par les forces de l’ordre par le seul fait qu’ils occupent l'espace public faute de ne pas trouver un emplacement conforme aux règlements en vigueur ou parfois même n’ayant pas les moyens de se payer une cantine dans un marché. Tous ces citoyens sénégalais hommes et femmes pratiquent inlassablement l’art de la débrouille comme mode de survie pour nourrir leurs familles.

Ces citoyens sénégalais méritent amplement votre respect et votre sollicitude. Ils sont éloignés de la délinquance et ils essaient malgré les multiples difficultés qui se présentent devant eux à  rester dignes et de gagner leurs vies à la sueur de leurs fronts. C’est le même cas de figure à l’intérieur du pays, dans les contrées les plus difficiles d'accès. Les paysans ont compris depuis fort longtemps que les autorités de la République ne se soucient d’eux que seulement à la veille des échéances électorales. Ils travaillent avec vigueur avec le peu de moyens à leurs dispositions matin et soir en scrutant le ciel avec espoir d’une arrivée de pluies abondantes et bénies par le Seigneur des mondes. Eux aussi, ils n’attendent que l’aide de Dieu et craignent par-dessus d’être les victimes des opérateurs économiques véreux très  souvent couverts par les autorités de la République,  qui achètent à des prix dérisoires le fruit de leurs récoltes.

Ces citoyens sénégalais que vous méprisez au passage en leur refusant le titre de valeureux travailleurs, soutiennent l’équilibre social du pays. Si au demeurant, ils faisaient la même chose que nos politiciens en tendant la main, à ne pas avoir de métier, le pays s’écroulerait d’une inactivité généralisée à  tous  les segments de l’économie nationale. Vous devez encore une fois raison garder. Les  citoyens sénégalais dans leur immense majorité ne se comporteront jamais comme cette classe parasite de politiciens  qui vit seulement sur le dos du pauvre contribuable. Ces politiciens professionnels pour l’essentiel  ne sont que dans les combines et manœuvres afin de pouvoir rentrer dans les grâces du chef de l’Etat.

Vous-même,  monsieur Macky Sall , avez montré la voie en vous comportant indignement et en menant des campagnes de dénigrement sur des citoyens sénégalais dans le seul but de plaire à l’ancien président maître Abdoulaye Wade. Vos faits d’arme, somme toute regrettable , sont encore vivaces dans nos mémoires. Il suffit de rappeler votre correspondance ignoble et blessante adressée à feu Mamadou Dia, un digne compatriote, une référence morale pour nous jeunes, que Dieu l’agrée  et lui couvre de bienfaits. Vos positions dans la République , vous ne les devez qu'au seul bon vouloir de maître Abdoulaye Wade. Ce ne sont certainement pas les vertus du travail qui vous ont propulsé vers ces hautes stations de la République. Vous avez mis en hibernation  plus d’une fois votre honneur et votre dignité pour rentrer dans les grâces de l'ancien régime libéral. Vous devez chercher ailleurs ces sénégalais qui ne croient guère aux vertus du travail ou qui se contentent seulement du travail des autres pour mieux les exploiter et les asservir. Ils peuplent votre formation politique et sont disséminés un peu partout dans les autres partis politiques et dans certaines familles maraboutiques du pays. Pour l’essentiel, ces politiciens ne peuvent se justifier d’aucune qualification professionnelle et n’ont obtenu leur premier emploi que par la grâce de leur nouveau bienfaiteur.

Vos sermons ne peuvent viser que les parasites, qui comme des sangsues détruisent le corps social. Vous les connaissez mieux sans doute mieux que nous autres citoyens parce que vous en êtes partie intégrante et nous vous demandons de nous épargner de vos reproches injustes et inacceptables.

Nous vous demandons , si ce n'est pas trop pour vous de travailler davantage afin de permettre à chaque sénégalais ou sénégalaise de pouvoir s’occuper dignement par un travail valorisant et rémunéré pour un avenir meilleur et profitable à la nation entière.

Pour terminer, il est vraiment ahurissant de vous entendre épiloguer sur les vertus du travail que les citoyens sénégalais doivent privilégier par-dessus tout pour un nouveau pays émergent , vous qui ne cessez de nous rappeler notre propension immodérée  aux jouissances festives avec son cortège de baptêmes , de deuils,  cérémonies religieuses à tout bout de champ et de façon récurrente durant toute l’année civile, alors que vous venez contre toute attente de faire du lundi 26 Décembre 2016, un jour férié chômé et payé au même moment où le secteur privé national se démène inlassablement afin de trouver des voies et sorties du marasme économique ambiant.

Sincèrement monsieur le président Macky Sall avec tout le respect que je   vous dois, qui vous croira parmi vos concitoyens sur les vertus du travail après  cet acte irréfléchi, pris certainement sur un coup de tête loin des réalités et des intérêts économiques de l’heure du Sénégal .

Certainement vous n’avez que  faire de mes  remarques et critiques de  citoyen sénégalais , vivant loin du pays qui essaie d’attirer votre précieuse attention sur la marche du pays. Vos thuriféraires zélés et irresponsables diront quelle insolence voire quelle irrévérence. Ce sera ainsi pour ma part à chaque fois que vous parliez ou preniez des décisions contraires à  nos valeurs et aux intérêts supérieurs de la nation sénégalaise.

 

massambandiaye2012@gmail.com

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
DEUG En Janvier, 2017 (15:54 PM) 0 FansN°:1
Il faut le comprendre; c'est un novice, notre cher prési . Laissons-lui le temps de se former durant ce premier mandat et résignons nous des dommages collatéraux que vont produire ses multiples errements et erreurs inhérents à un débutant.

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 66913 fois 67 Articles 1262 Commentaires 7 Abonnés

Posts recents
DITES NOUS MONSIEUR SEYDOU GUEYE.
LE REVEIL DES VAUTOURS DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.
SOULEYMANE NDENE NDIAYE OU LE COMBLE DE L\'IGNOMINIE.
A PROPOS DE LA MAUVAISE FOI DE MONSIEUR SOULEYMANE NDENE NDIAYE.
A PROPOS DU RETOUR DE MAITRE ABDOULAYE WADE DANS LE JEU POLITIQUE.
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
A PROPOS DE LA MAUVAISE FOI DE MONSIEUR SOULEYMANE NDENE NDIAYE.
A PROPOS DE L\'ECOLE DE LA REPUBLIQUE: UNE LECTURE BIAISEE DU JOURNALISTE ABDOULAYE THIAM DE SUD QUOTIDIEN.