Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

A PROPOS DES DEPUTES DE LA DIASPORA : UNE SUPERCHERIE POLITIQUE.

Posté par: Massamba ndiaye | Vendredi 06 janvier, 2017 09:01  | Consulté 425 fois  |  0 Réactions  |   

A propos des députés de la Diaspora : une supercherie politique.

 

Les autorités de la République ont très souvent tendance à prendre des mesures populistes sans pour autant en mesurer la portée afin de satisfaire une certaine clientèle politique. Cette trouvaille du président Macky Sall visant à donner à la Diaspora sénégalaise la possibilité de siéger au sein de l'hémicycle est en porte à faux avec les véritables revendications de nos compatriotes établis à l’étranger. La propagande de la mouvance présidentielle consistant à jeter l’opprobre sur les citoyens sénégalais qui s'offusquent de la manière dont les autorités instrumentalisent cette question à plus d’un titre importante, est malsaine et irresponsable. Le président Macky Sall à travers cette décision , veut juste disposer de plus de sièges à l’étranger dans le dessein d’éviter toute mauvaise surprise ou déconvenue  lors des prochaines échéances électorales de 2017 au niveau national pour disposer encore de la majorité absolue au sein de l’Assemblée nationale.

Je suis un ressortissant sénégalais de la Diaspora. Je vis en Europe depuis très longtemps, disons pour être clair 20 ans. Je connais parfaitement le mode de fonctionnement des partis politiques sénégalais établis hors de nos frontières nationales. Ils n’ont aucune représentativité significative pour mener même des activités, des conférences ou des débats pouvant permettre d'exposer les grandes lignes du programme de leur mouvance. Il s’agit juste, je pèse bien mes propos, à chaque fois d’un groupuscule insignifiant qui est essaie vaille que vaille de vivre sur le dos des immigrés pour se faire une place au soleil. Leur mode opératoire est pratiquement identique. Ils essaient de nouer des contacts réguliers avec des responsables politiques au niveau national en se prévalant d’une forte mobilisation de sénégalais acquis à leur cause ou combat pour la transformation en profondeur du pays. Ils ont une méthode efficace et sournoise de présenter leur représentativité en Europe. Beaucoup d’entre eux se servent des données par exemple les e – mails des ressortissants sénégalais collectées lors de certaines cérémonies religieuses Magal ou Gamou, ou à la disposition des associations sans but lucratif ASBL pour attirer une certaine clientèle de politiciens sénégalais professionnels. Il s’agit pour eux de bénéficier de rentrée d’argent importante.

En effet, nos leaders politiques ne lésinent  pas sur les moyens financiers très souvent spoliés au contribuable sénégalais pour les offrir gracieusement à des immigrés, qui n’ont aucune qualification professionnelle, parfois même sans emploi ou qui bénéficient d’aides sociales pour survivre. Nos autorités ne connaissent pas nos réalités et se contentent d'écouter ces mange mil pour prendre des mesures, qui par ailleurs n’ont aucune utilité pratique pour nous. L’immense majorité des ressortissants sénégalais de la Diaspora sont à mille lieues des manœuvres de cette race de politiciens. Ils ne font que travailler afin de subvenir aux besoins fondamentaux de leurs deux familles, ici et au pays.

Nous autres ressortissants sénégalais qui sommes loin des chapelles politiques, souhaitons seulement que les autorités de la République règlent nos problèmes liés à l'obtention de la carte d'identité nationale ou du passeport. Nous vous demandons de signer des accords de coopération avec nos pays d'accueil afin de bénéficier de la possibilité de recevoir notre pré pension ou retraite au pays ou  de permettre à nos enfants de rester au Sénégal pour y bénéficier d’une bonne éducation soucieuse du respect de nos valeurs culturelles voire religieuses tout en gardant nos droits comme c’est le cas des ressortissants algériens. L’Etat du Sénégal peut aussi nous faciliter les conditions d'accès au logement. Il en va de même pour nos compatriotes au pays. Il est inadmissible que seule une minorité de sénégalais peut s’offrir un logement décent ou de bénéficier d’une parcelle à titre de bail au niveau des impôts et domaines.

Toutefois si, les autorités de la République ne peuvent pas porter ces revendications auprès des dirigeants occidentaux, elles doivent illico presto cesser de nous dire qu'elles œuvrent inlassablement pour la satisfaction de nos besoins fondamentaux. Par ailleurs, nous vous demandons solennellement de travailler en faveur des sénégalais et plus particulièrement aux pauvres. Le fonds d’appui financier réservé aux ressortissants de la Diaspora est une pure gabegie et doit être octroyée seulement aux jeunes du pays. Ils en ont plus besoin. Il est inadmissible pour un sénégalais vivant à l’étranger de tendre la main avec la complicité des politiciens pour faire main basse sur nos maigres ressources publiques. C’est à la fois ignoble et scandaleux. Ces sommes ne seront jamais remboursées.

Les opposants de cette réforme constitutionnelle ne sont nullement contre les intérêts des ressortissants sénégalais de la Diaspora. Ils souhaitent tous pour l’essentiel une rationalisation de nos ressources publiques et un équilibre juste et efficient de la représentation nationale. Certains d’entre eux militent pour seulement une augmentation de 5 députés de la Diaspora à l’Assemblée nationale et que l’on se limite à 150 députés sénégalais. Comme, ils ne veulent froisser les ressortissants sénégalais de la Diaspora, ils militent en faveur d’une mesure de moindre envergure. A mon sens, ils ont tous faux de vouloir rentrer dans le jeu du président par défaut Macky Sall  et dans ses dérives inacceptables.

En vérité, les sénégalais de la Diaspora ne sont pas demandeurs de représentativité au niveau de l’Assemblée nationale. Toutes nos revendications peuvent être portées par le ministère des sénégalais de l'extérieur et par un président totalement soucieux des valeurs de la République et non animé de calcul politicien ou de vision clanique voire ethniciste du pouvoir. Ne nous leurrons pas. Cette mesure ne servira qu’à l’APR et la mouvance présidentielle. Beaucoup de nos compatriotes établis hors de nos frontières ne mesurent point la portée de la carte d'électeur. Ils votent en fonction de leurs liens d’appartenance linguistique ou confrérique avec le  candidat aux élections. Sur ce plan, nous constatons avec émoi le vote ethnique Halpulaar en faveur du président Macky Sall indépendamment de son programme, de sa lutte pour l’égalité de chance de tous les sénégalais, de son patriotisme, de son refus de l’accaparement de nos ressources par les puissances occidentales, la France en particulier. En Belgique et en France, cette communauté ne vote que pour le président Macky Sall parce qu’il est Halpulaar.

Je sais que mes propos sont lourds de sens. J’en suis entièrement conscient et je prends ma liberté de citoyen afin d’alerter mes compatriotes sur les dangers qui menacent le pays de la Teranga. Il suffit juste d’assister aux réunions de l’APR pour s’en faire une religion. Il est important de porter cette question sur le devant de la scène nationale afin que tous les sénégalais prennent leurs responsabilités en  refusant de cautionner cette dérive clanique, qui peut détruire les liens sociaux et un vivre ensemble harmonieux et apaisé.

Partout en Europe, le président Macky Sall n'a fait que placer une clientèle de politiciens dans nos représentations diplomatiques. Il suffit juste de regarder sans esprit partisan la configuration de nos ambassades et consulats. A Bruxelles, Paris, Lyon, Milan, en passant par Madrid, des militants de l’APR sont recrutés en masse et nommés par Macky Sall sans aucune qualification professionnelle. Ils sont là et voilà. Il faut les caser quelque part pour services rendus, mobilisation des militants. Nos représentations diplomatique sont vassalisées et ne sont plus que des caisses de résonance du régime de Macky Sall. Cette mesure politique aura pour effet de domestiquer les députés de la Diaspora sans pour autant que les problèmes existentiels récurrents des ressortissants sénégalais établis à l’étranger soient réellement pris en compte par les autorités publiques dans la mise en œuvre de leurs programmes socio-économiques .

Il appartient à mes compatriotes sénégalais de la Diaspora de dénoncer cette imposture en prenant en compte tous les paramètres que j’ai évoqués dans cette contribution et refuser que des apprentis politiciens ne se servent de l'incurie de nos gouvernants pour se faire une place au soleil comme cette  classe de politiciens professionnels qui est entrain de bouleverser l’équilibre socio-culturel  de la nation entière de manière éhontée en se  servant ad vitam aeternam sur nos ressources publiques avec cupidité.

Il revient également à l’opposition sénégalaise et à la société civile d’utiliser toutes les voies juridiques pouvant permettre d’annuler cette décision inique. Les autorités judiciaires, je l'espère, prendront toutes leurs responsabilités en ne disant que le droit et refusant par voie de conséquence les injonctions du pouvoir exécutif. En effet, cette disposition politicienne rompt manifestement l’équilibre du découpage du corps électoral et  est contraire à la législation et au système de répartition en siège.

Nous avons tous le devoir moral de maintenir l’équilibre de la société entière en combattant toutes les velléités de nos autorités visant à favoriser une certaine catégorie de citoyens ou en privilégiant des critères d’appartenance multiple visant à asseoir une domination d’une classe sociale, d’un groupe ethnique ou confrérique  sur le reste du peuple. Le sens de l’histoire appelle à plus de retenue et de justice sociale afin de maintenir l’équilibre et l'unité de la République sénégalaise.


 

massambandiaye2012@gmail.com  

 

 L'auteur  massamba ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
massamba ndiaye
Blog crée le 22/03/2016 Visité 115686 fois 105 Articles 1277 Commentaires 8 Abonnés

Posts recents
UNE FAMILLE ENCOMBRANTE AU COEUR DE LA REPUBLIQUE.
LA PAROLE FETIDE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, MONSIEUR MACKY SALL.
A PROPOS DE MONSIEUR ASSANE DIOUF ET DE NOUS AUTRES.
A PROPOS DES ACTIVISTES DU MOUVEMENT Y\'EN A MARRE.
OUI, MAITRE EL HADJI OMAR YOUM, VOUS AVEZ RAISON D\'AVOIR PEUR POUR LE PAYS DE LA TERANGA.
Commentaires recents
Les plus populaires
LE SILENCE COUPABLE DES MARABOUTS DU SENEGAL.
DIALOGUE POLITIQUE: UNE FOIRE DE DUPES?
LA PRISON DE REBEUSS : LA FAILLITE D\'UN SYSTEME DE REPRESSION
PAR-DELA LA CELEBRATION DU GRAND MAGAL DE TOUBA : UNE APOLOGIE DE LA DROITURE ET DU DEVOIR.
A PROPOS DE L\'ARTICLE 80 DU CODE PÉNAL SÉNÉGALAIS.